Cinéma

"The house that Jack built" de Lars von Trier, consternant
La critique de Fernand-Joseph Meyer

"The house that Jack built" de Lars von Trier, consternant

Par Fernand-Joseph MEYER • Correspondant de La Semaine • 30/10/2018 à 17h00

Lars von Trier (LVT) remet le couvert avec un film très long et peu banal. Son aura cinéphilique explique sans doute qu'on l'attend toujours.... | suite

"First Man" de Damien Chazelle, subtil et haletant
La critique d'Arnaud Stoerkler

"First Man" de Damien Chazelle, subtil et haletant

Par Arnaud STOERKLER • Journaliste de La Semaine • 26/10/2018 à 18h00

Était-il nécessaire de reparler d'espace au cinéma, alors que restent dans les yeux d'une constellation de cinéphiles des poussières d'étoiles laissées par deux grandes œuvres récentes sur le sujet ? ... | suite

"Sauvage" de Camille Vidal-Naquet, fulgurant
La critique de Fernand-Joseph Meyer

"Sauvage" de Camille Vidal-Naquet, fulgurant

Par Fernand-Joseph MEYER • Correspondant de La Semaine • 18/09/2018 à 17h40

Comme «Shéhérazade», le premier long-métrage de Camille Vidal-Naquet a marqué le Festival de Cannes. Sorti il y a deux semaines, il devrait encore être à l'affiche d'au moins trois cinémas du Grand Est. Sélectionné à la Semaine de la Critique, «Sauvage» a permis à son acteur principal d'emporter le Prix de la Révélation. Félix Maritaud, on l'a repéré en 2017 dans le bouleversant «120 battements ... | suite

"Mademoiselle de Joncquières" d'Emmanuel Mouret, jouissif
La critique d'Arnaud Stoerkler

"Mademoiselle de Joncquières" d'Emmanuel Mouret, jouissif

Par Arnaud STOERKLER • Journaliste de La Semaine • 12/09/2018 à 12h00

Rafraîchir les esprits avec un film d'époque envahi de costumes du 18e siècle, c'est le pari réussi d'Emmanuel Mouret en cette rentrée : Mademoiselle de Joncquières respire d'une intelligence légère comme d'une beauté vénéneuse, et les lumières invoquées dans ce long-métrage n'y sont pas pour tout. ... | suite

"Burning" de Lee Chang-dong, abyssal
La critique d'Arnaud Stoerkler

"Burning" de Lee Chang-dong, abyssal

Par Arnaud STOERKLER • Journaliste de La Semaine • 11/09/2018 à 18h00

Vous avez toujours rêvé de voyager en Corée du Sud ? Le cinéaste Lee Chang-dong vous propose d'y plonger corps et âme dans son dernier film, Burning, réalisé après huit ans d'absence derrière la caméra. Une éternité rappelée par la durée de son long-métrage, dont les 2h28 lui permettent de déployer dans toute leur vastitude et sans aucun ennui le sinueux parcours de trois existences perdues dans l... | suite

 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Elle dévore !
Elle dévore !
Pierre Tarib\'log
Pierre Tarib'log
Cinéblog
Cinéblog
Les éditos
Les éditos

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales