Cinéma

"Le rire de ma mère" de Colombe Savignac et Pascal Ralite, pourquoi pas
La critique de Fernand-Joseph Meyer

"Le rire de ma mère" de Colombe Savignac et Pascal Ralite, pourquoi pas

Par Fernand-Joseph MEYER • Correspondant de La Semaine • 07/02/2018 à 13h15

La mère titulaire est-elle connectée à d'autres mères de cinéma ? On est loin de «Ma mère» de Georges Bataille revisitée par Christophe Honoré, de «J'ai tué ma mère» de Xavier Dolan ou du hollywoodien «Retour chez ma mère». Rien à voir avec «Serial Mother» de John Waters ni avec l'almodovarien «Tout sur ma mère». On est devant une chronique douce-mère qu'on regarde sans déplaisir. ... | suite

"In the Fade" de Fatih Akin, l'Allemagne passée au scanner
La critique de Fernand-Joseph Meyer

"In the Fade" de Fatih Akin, l'Allemagne passée au scanner

Par Fernand-Joseph MEYER • Correspondant de La Semaine • 06/02/2018 à 17h30

Qui n'a jamais vécu cette expérience cruelle ? Se retrouver malheureux comme une pierre après avoir regardé un long-métrage annoncé comme une splendeur - qu'il s'agisse d'un «blockbuster» ordinaire ou d'un film d'art-&-d'essai courant – et qui s'avère bancal, ennuyeux et débordant de vacuité esthétique ? Les exemples sont nombreux, «Blade Runner 2049» ou «Le Portrait interdit». Passons.... | suite

Normandie Nue, de Philippe Le Guay
La critique de Fernand-Joseph Meyer

Normandie Nue, de Philippe Le Guay

Par Fernand-Joseph MEYER • Correspondant de La Semaine • 31/01/2018 à 10h30

On a beau dénoncer régulièrement ce cinéma français bien-pensant qui ne s'aventure pas souvent dans les terres agricoles pour préférer le pré carré dans lequel zonent bobos et geeks patentés. «Normandie Nue» nous arrive pile-poil quand l'affaire du lait contaminé déborde goulûment. ... | suite

"3 Billboards/Les Panneaux de la vengeance" de Martin McDonagh
La critique de Fernand-Joseph Meyer

"3 Billboards/Les Panneaux de la vengeance" de Martin McDonagh

Par Fernand-Joseph MEYER • Correspondant de La Semaine • 30/01/2018 à 18h00

Le nouveau film du dramaturge britannique Martin McDonagh («Bons baisers de Bruges» en 2008 et «7 psychopathes» en 2013) cogne, régale et nous gâte en générosité. C'est le premier film qu'il réalise entièrement aux Etats-Unis et c'est comme s'il avait toujours occupé le terrain du thriller, du western et de la comédie – ces genres bien frappés qui identifient le cinéma américain de toujours.... | suite

"Le Grand jeu" de Aaron Sorkin, pénible
La critique de Fernand-Joseph Meyer

"Le Grand jeu" de Aaron Sorkin, pénible

Par Fernand-Joseph MEYER • Correspondant de La Semaine • 24/01/2018 à 12h00

On dit partout que c'est l'actuel prodige en matière de science scénaristique du cinéma hollywoodien, séries et films confondus. «La Guerre selon Charlie Wilson» ou «The Social Network», c'est lui. Nos ciné-mémoires ne les ont pas encore complètement effacés. «Le Grand jeu», par son titre balourd en v.f., nous laisse spéculer sur cet objet filmique. ... | suite

 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Tout foot !
Tout foot !
Livres d\'enfants
Livres d'enfants
Pierre Tarib\'log
Pierre Tarib'log
Elle dévore !
Elle dévore !

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales