Culture

Culture
Marie-Madeleine Rigopoulos, le nouveau visage du Livre sur la Place

Par Baptiste ZAMARON • auteur • 08/02/2019 à 16h00

Commentaire Envoyer Imprimer

À la suite de la nomination de Françoise Rossinot en tant que Déléguée générale de l’Académie Goncourt, Marie-Madeleine Rigopoulos est officiellement nommée nouvelle commissaire générale du Livre sur la Place. Une femme d’expérience, de réseaux et de propositions qui avait déjà, depuis 6 ans, presque toutes les clés en main du Livre sur la Place en tant qu’adjointe de Françoise Rossinot. Une continuité de qualité assurée.

La prise de fonction était connue des initiés mais elle est officielle depuis quelques semaines à la suite du départ de Françoise Rossinot nommée le 1er octobre dernier déléguée générale de l'Académie Goncourt. Mais la nouvelle commissaire est loin d’être une inconnue à la fois pour l’organisation, les auteurs comme les partenaires du premier salon de la rentrée littéraire en France puisque la jeune femme était jusqu’à maintenant l’adjointe de Françoise Rossinot.

 

En effet, Marie-Madeleine Rigopoulos a mis le pied pour la première fois à Nancy en 2012 pour animer plusieurs débats à l’occasion du salon littéraire nancéien. « Françoise Rossinot m’avait expliqué son envie de développer la programmation, de proposer une émulation dans les actions et à la recherche de nouvelles idées, comme toujours ! A cette période, j’étais directrice des programmes du Salon du Livre de Paris et je ne ressentais plus tellement de satisfaction dans la philosophie de l’événement et j’avais des attentes différentes en terme de programmation. Je voulais quitter le salon. Et je dois avouer qu’en découvrant Nancy pour la première fois, j’ai trouvé la ville tellement magnifique que j’ai confié à Françoise que je m’y verrais très bien y vivre et surtout y travailler. Cela a été chose faite dès avril 2013 ! Et aujourd’hui, c’est à la fois une fierté personnelle, une fierté d’une confiance donnée sur un événement reconnu par tous. Lourde responsabilité, lourd héritage, il va donc falloir être à la hauteur ! », précise avec le sourire la commissaire générale.

Nouvelles propositions et dialogue vers l’extérieur

Son expérience, son réseau et sa vision à la fois perfectionniste et créatrice, Marie-Madeleine Rigopoulos la tire d’une carrière brillante dans le domaine littéraire. Chroniqueuse littéraire à Europe 1, programmatrice pour Bibliothèque Médicis auprès de Jean-Pierre Elkabbach sur Public Sénat, chroniqueuse littéraire sur France Inter dans l'émission Cosmopolitaine de Paula Jacques pendant 8 ans et directrice des programmes du Salon du Livre de Paris durant quatre éditions ou encore cinq années passées au sein du magazine Casemate spécialisé dans la BD.

 

Depuis 2013, elle s’avérait être force de propositions dans tous les domaines : de la programmation en passant par la logistique jusqu’à de nouveaux rendez-vous. « Par exemple, j’apprécie fortement le domaine de la bande dessinée et je me suis dit qu’il fallait introduire davantage ce genre au Livre sur la Place. De ce fait, on a invité des auteurs de BD, on les a mis en lumière mais on leur a aussi demandé de venir sur les rencontres pour échanger avec les publics ou encore de mélanger les genres. A l’image des échanges entre auteurs de BD et romanciers comme l’année passée. Cela sort des sentiers battus, c’est productif à la fois pour les auteurs comme pour le public donc tout le monde est ravi ! », précise-t-elle.

 

La prochaine édition du Livre sur la Place aura lieu à Nancy du vendredi 13 au dimanche 15 septembre 2019. Les chiffres donneraient presque le tournis : 175 000 visiteurs, plus de 500 écrivains et illustrateurs, 150 débats, entretiens ou lectures proposés toujours gratuitement au public pendant trois jours. Et l’organisation s’active d’ores et déjà. « Nous sommes actuellement dans les ajustements des parties logistiques et administratives. On affine chaque année et c’est essentiel. Notre volonté est aussi d’enrichir les propositions en créant davantage de rendez-vous au cours de l’année, d’aller encore plus à la rencontre des publics dits empêchés mais aussi d’instaurer un dialogue vers l’extérieur. Il me semble en effet essentiel d’amplifier la découverte d’auteurs étrangers. J’y tiens vraiment. »

 

Françoise Rossinot restera dans l'équipe jusqu'à fin avril pour assurer une transition douce de la prochaine édition de cet événement qui s’annonce une nouvelle fois exceptionnel.
 

 Le +

Combien de livres lisez-vous par an ?

« Je vais peut-être effrayer mais je dirais en moyenne près de 250 livres par an ! »

 

Votre coup de cœur du moment ?

« Je ne le fais pas exprès mais c’est un auteur étranger : Gabriel Tallent, My Absolute Darling aux éditions Gallmeister. C’est horriblement sublime ! Il faut avoir le cœur bien accroché mais je le conseille vraiment ! »



Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Les éditos
Les éditos
Livres d\'enfants
Livres d'enfants
Cinéblog
Cinéblog
Tout foot !
Tout foot !

 

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales