Metz

Médias
Arnaud Cael, sortie par la grande porte

Par Arnaud DEMMERLé • Journaliste de La Semaine • 29/01/2019 à 13h00

Commentaire Envoyer Imprimer

Ce n’est pas une page qui se tourne, mais un livre qui se referme. Après environ 3 000 émissions durant neuf ans dont trois comme rédacteur en chef adjoint, Arnaud Cael quittera ce 25 janvier « Via Mirabelle » qu’il avait rejoint à sa création. Une décision mûrement réfléchie qui a engendré une vague de louanges et de témoignages plus touchants les uns que les autres. La preuve de la place prise dans le paysage médiatique messin. La suite ? Elle est encore à écrire. Seule certitude : ce grand fan de Roger Federer sortira un livre-hommage sur son idole au printemps prochain. Jeu, set et match.

Si Arnaud Cael était un sportif, il serait Roger Federer. Chaleureux et humain. Sensible et touchant. Talentueux et humble. Cela tombe plutôt bien, le roi suisse de la petite balle jaune est son idole et c’est peu de le dire. Il lui voue carrément une fascination maladive et débordante. La moindre de ses apparitions sur un court le met dans un état second. Et que dire quand il y a un enjeu ou une page d’histoire à (encore) dépoussiérer. « J’ai déjà explosé le canapé de mes parents, fait un trou dans le mur de rage ou éclaté en sanglots en pleine rédaction lors de sa défaite en finale de l’Open d’Australie 2009 face à son meilleur ennemi Rafael Nadal. Roger, c’est mon trésor caché, un vrai moteur et modèle à atteindre de perfection, d’excellence. Il est à 100 sur tous les baromètres : le comportement, la justesse technique, le dépassement de soi et la remise en question. »

 

Arnaud Cael a bien plus de points communs qu’il ne le pense avec Roger Federer. Comme lui, il fait l’unanimité par sa personnalité attachante, bienveillante et pacifique. Rarement un mot plus haut que l’autre, le cœur sur la main, c’est un vrai gentil. Il suffit de regarder le nombre de commentaires sur sa page Facebook lorsqu’il a annoncé son départ de « Via Mirabelle ». Près de 300. Sans oublier ceux par sms ou en privé. De personnalités publiques, de sportifs, mais aussi d’illustres inconnus chez qui il s’invitait régulièrement par la petite lucarne. « Je ne m’attendais vraiment pas à tout ça. Je suis à la fois surpris et ému. Très souvent, je me demandais si mon travail servait à grand chose. J’ai la réponse à ma question. »

 

Parmi tous les messages reçus, certains l’ont touché en plein cœur. Comme celui de son grand pote et confrère Rémi Alézine, d’ordinaire « si pudique ». Mais aussi celui de Carlo Molinari, l’ex-président emblématique du FC Metz. « Quand un tel monsieur vous dit que vous allez lui manquer, cela ne peut pas laisser de marbre. »

L’écriture, son premier amour

Pendant près de neuf ans, Arnaud Cael a incarné « Via Mirabelle ». Une chaîne qu’il a rejointe au printemps 2010 sur la pointe des pieds après une kyrielle de piges à Paris, à Sport Plus, Infosport et L’Equipe.fr où il a même été le premier stagiaire. Jouissant de la confiance totale de son directeur Didier Bailleux, il a pu donner sa pleine mesure et montrer l’étendue de ses qualités. En présentant le « Graoully Mag », l’émission phare entièrement dédiée au FC Metz.

 

Sans jamais révéler et ce n’est pas un mince exploit son affection pour le club nancéien. En co-présentant durant deux ans avec Alicia Hiblot une quotidienne d’information, « Juste avant de zapper » ou en tant que rédacteur en chef adjoint pendant trois ans. « J’y ai vraiment tout appris et énormément progressé. A mes débuts, j’étais tout feu, tout flamme, parfois dans l’excès. J’ai trouvé le juste milieu. Je me connais aujourd’hui beaucoup mieux. Je suis beaucoup plus fort mentalement et psychologiquement. »

 

Au-delà de l’aspect professionnel, Arnaud Cael retient « l’aventure humaine » avec des collègues, devenus des amis comme Michel Weiss. « On a créé la chaîne en partant quasiment d’une feuille blanche. Ce qui nous a soudés dans l’adversité. On est quelque part une petite famille avec une atmosphère qui n’a pas sa pareille. Je suis content de ce que j’ai vécu à Mirabelle, qui restera à jamais dans mon cœur. »

 

Depuis deux ans, Arnaud Cael avait pris conscience qu’il avait fait le tour de la question et a trouvé « le cran » de prendre la décision la plus dure de sa jeune carrière. « Quitte à se mettre en danger. » Sur les conseils de son épouse Lucie, de ses parents, mais aussi de Roger Federer. « Souvent, je me demande ce qu’il ferait à ma place, comment il réagirait. Il a une petite part de responsabilités dans mon choix », admet-il hilare.

 

Dans l’attente d’un nouveau projet, si possible en Lorraine, ce père de deux enfants (Thomas et Ana), sportif jusqu’au bout des guiboles, pas loin de percer à haut-niveau en athlétisme, ne va pas rester les bras croisés. Il va s’occuper de sa petite famille et revenir encore un peu plus à son premier amour : l’écriture. Il sortira juste avant Roland-Garros, grâce à l’éditeur danois Andersen, un livre-hommage sur… Roger Federer. Encore et toujours lui. « C’est ma propre histoire avec ce grand champion. J’explique comment il m’est arrivé de laisser crier mon bébé pendant quelques minutes pour regarder une balle de match, de suivre sa finale à Shanghai pendant le baptême de ma fille. C’est très second degré. Je suis ridicule, mais j’assume. »

 

Arnaud Cael a d’autres projets dans les cartons. Comme l’écriture d’un livre sur les grimpeurs, lui qui appartient à une famille de cyclistes. De sa mère Drômoise en passant par son frère jusqu’à son père vosgien. « C’est dans nos gènes. On va d’ailleurs grimper le mont Ventoux au printemps. » Où à coup sûr malgré la fatigue et la douleur, il aura une petite pensée pour ses amis de « Via Mirabelle ».
 



Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Les éditos
Les éditos
Tout foot !
Tout foot !
Cinéblog
Cinéblog
Elle dévore !
Elle dévore !

 

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales