Metz

Politique
Grand Est : Un groupe pro-Alsace se forme au conseil régional

Par Aurélia SALINAS • Journaliste de La Semaine • 17/01/2019 à 09h00

Commentaire Envoyer Imprimer

Alsace et territoires : tel est le nom du nouveau groupe formé par cinq élus issus de la majorité régionale. Ils veulent s’assurer que la future collectivité européenne d’Alsace soit une réussite. Justin Vogel, à l’origine, de la création de ce groupe explique les raisons de sa naissance, pas forcément comprises dans les rangs de la majorité régionale.

Un nouveau groupe est né, un de plus. On peut y voir un signe de diversité des points de vue et donc d’un bon exercice de la démocratie ou au contraire la preuve que cette région a bien du mal à se construire, dans les rangs même de son hémicycle.

 

Cinq élus forment donc le nouveau groupe Alsace et Territoires et tous sont issus de la majorité régionale : quatre Alsaciens et une Mosellane unis par le sort de l’Alsace. Ce territoire, ce qu’il a été, ce qu’il pourrait devenir forme le socle de leur union. Justin Vogel, maire de Truchtersheim à l’initiative du groupe en dit plus sur ses motivations. « Nous ne sommes pas contre les Accords de Matignon mais depuis l’annonce du premier ministre, rien ne se bouge. On ne voudrait que la collectivité européenne d’Alsace (CEA) annoncée reste une coquille vide, que l’on se contente de fusionner les deux départements ce qui serait une énorme désillusion pour les Alsaciens. Ils sont 83 % à vouloir que cette collectivité soit une réussite. Le Grand Est a donc tout intérêt à faire en sorte que ça marche. L’Alsace a un destin particulier à accomplir. » Jean Rottner n’est-il pas capable de mener ce dossier à bien ? «  On ne sent pas du côté de la Région une volonté réelle de faire avancer les choses. Il y a trop de réticences qui font que chacun reste sur ses positions. Jean Rottner semble penser que tout est gagné alors...

 

La suite de cet article est réservée à nos abonnés. Déjà abonné ? Connectez-vous sur notre espace numérique et feuilletez notre numéros 709 en Moselle et 449 en Meurthe-et-Moselle. Sinon abonnez-vous.



5 réactions

Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

Par Messine
 • Retraitée
20/01/2019 • 01:54

Voilà qui démontre bien l’intérêt politicien.
Maire de Truchtersheim !!!!!!!
Oui les élus Lorrains sont totalement inaudibles et ces alsaciens totalement opportunistes et je dirais comme toujours....

La Lorraine existe bien mais avec Vice président d’une rare fatuité elle n’a pas beaucoup de chance de se faire entendre. Gare aux retours de bâton. 

Par questy
 • //////
19/01/2019 • 14:16

La Lorraine ? Ça n'existe pas ! 

Par gibi
 • aide-soignant
19/01/2019 • 08:35

On sent la peur monter chez ceux qui nous servent la soupe si diluée du Grand Est. L'unité du Gloubiboulga le plus ahurissant dont a accouché la Réforme Territoriale se fendille. Au secours ! Au tocsin ! D'autant plus qu'on dirait que certains élus mosellans, bravant courageusement la pensée unique, osent une posture nouvelle : le Nord-Est français, depuis la fin des années 80 et Schengen, a changé ; la dynamique d'un "espace rhénan de France" = 57+67+68 émerge petit à petit et c'est l'horreur pour les fusionnistes et les con-fusionnistes. "Le prussien est à nos portes, halte aux traîtres" est le réflexe sous-jacent, le non-dit de ces technocrates serviles. 

Par Luxo
 • Peu importe
18/01/2019 • 12:58

J’adore ce journal, le lire me fait tellement rire !
Nous voilà encore avec ces commissaires politiques qui se prennent pour des journalistes dont la sensibilité républicaine est plus que jamais taillée au laser nous présentent comme fumeuse voire déviante une initiative venant d’Alsace qui consiste à une meilleure prise en compte de ses intérêts à travers un groupe politique.
Quoi de plus légitime ! Et bien non, encore une fois, nos commissaires de la semaine ne se sont toujours pas ouverts au monde qui les entoure dans lequel on peut constater, surtout en ce moment en France et ailleurs que la demande de plus de proximité et de légitimité dans l’exer du pouvoir se fait de plus en plus sentir et dont le Grand Est n’en est rien doté.

Et le comble, soudain, un lorrain lamba apparaît pour s’étonner que la Lorraine ne fasse pas pareil.... quel contraste non ? pas sûr que ce soit la réponse attendue par nos commissaires... 

Par Vigile
 • Retraité contribuable
18/01/2019 • 11:20

Et la Lorraine... Qu'est-elle devenue dans ce vaste mic-mac qu'est le "grand est"?
Ça devrait pourtant lui donner des idées ! 

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Livres d\'enfants
Livres d'enfants
Les éditos
Les éditos
Cinéblog
Cinéblog
Pierre Tarib\'log
Pierre Tarib'log

 

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales