Nancy

Commerce
Nancy : Alex Malossi, la nouvelle âme du Bistrot Héré

Par Céline LUTZ • Journaliste de La Semaine • 09/07/2018 à 16h00

Commentaire Envoyer Imprimer

Trois ans après avoir quitté le Pinocchio, Alexandre Malossi reprend le Bistrot Héré. Il veut en faire un bel endroit où on se sent comme chez soi.

Sa vie ressemble à un roman d'aventure. Il y a chez ce jeune homme un goût prononcé pour les défis et pour les autres. Durant 17 ans il a tenu les rênes du Pinocchio donnant une âme à ce bistrot de la place Saint-Epvre. Depuis son départ les choses ont bien changé. Les habitués ont un peu déserté. Sans l'Alex c'est plus tout à fait pareil. Depuis 3 ans, il n'a pourtant pas perdu son temps. « J'ai eu besoin de me poser, de faire le point et de beaux voyages », résume-t-il. Il en profite aussi pour rejoindre sa mère installée depuis longtemps dans le sud de la France. « Je n'ai jamais pu me faire à la vie dans le Sud. Là-bas, c'est genre étoile filante, faut que ça brille mais tout est carton pâte et faux-semblants. Ma vie est ici, à Nancy. » Alors c'est place Stanislas qu'il choisit de se lancer. Avec son ami Christophe Monteferran du 5, il reprend les rênes du charmant petit restaurant le Bistrot Héré. En attendant d'entamer de gros travaux à l'automne prochain, il lance une nouvelle carte d'été avec son cuisinier.

 

Alex a des projets plein la tête. Il veut redonner une âme et une personnalité aux lieux. Pour le décor, il a fait appel à l'architecte Claude Hemmer, au décorateur Dominique Babigeon et au maître d'œuvre My Space Planner. Fils d'une mère grossiste en maroquinerie et d'un père entrepreneur dans le domaine des piscines et vérandas, Alex a pris soin de bien choisir son affaire.

 

Un esprit vif, un bel instinct lui font prendre des chemins qui forgent son caractère. A 18 ans, il choisit de s'engager dans la Marine. Il embarque à Cherbourg pour 3 mois sur un sous-marin nucléaire le SNA. Puis il sillonne les mers du monde entier par 300 mètres de fond pour des traversées de longue durée qui l’emmènent aux Etats-Unis ou en Norvège. « Sous l'eau, j'ai découvert une société idéale fondée uniquement sur la solidarité. Il y a soit une hiérarchie dans l'armée mais par 300 mètres de fond on est tous à égalité », raconte-t-il. L'été dernier il retrouve ses anciens coéquipiers à Toulon, 25 ans après son dernier voyage sous la mer. Il y a 20 ans, il pose ses valises à Nancy auprès de son père. C'est ici qu'il rencontre Olivier Rouyer qui lui laisse carte blanche au Pinocchio. La suite de l'histoire, on la connaît. Aujourd'hui, le sous-marinier refait surface ! La rue Héré devient son nouveau terrain de jeu. Nous, on se réjouit d'avoir retrouvé « notre » Alex.
 



Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Les éditos
Les éditos
Elle dévore !
Elle dévore !
Tout foot !
Tout foot !
Cinéblog
Cinéblog

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales