Metz

Agriculture
Plateau de Frescaty : la ferme qui cultivait le futur

Par Gaël FORMENTIN • • 11/06/2018 à 12h00

Commentaire Envoyer Imprimer

Après l'annonce récente de la création d'un Espace Test Agricole passerelle pour mettre à l'essai de futurs maraîchers, le plateau de Frescaty s'apprête à accueillir une exploitation biologique en polyculture-élevage de 20 hectares sur le modèle développé par “Fermes d'Avenir”. Adossée au Groupe SOS, l'association milite en faveur d'une agriculture résiliente et intelligente, pérenne pour l'homme et son environnement.

Depuis des années, le modèle agricole français vole en éclats. Agriculteurs en détresse, exploitations au bord du gouffre. Poussés au gigantisme, les hommes fatiguent avec les sols. A bout de souffle, de course. A l'enjeu climatique, humain, sociétal, s'ajoute la question du renouvellement. « En 2025, on estime que 40% des agriculteurs seront à la retraite », ajoute Bertrand Noiret, responsable du projet Fermes d'Avenir à Metz, « cela pose un sérieux problème ».

 

Dans ce contexte de crise profonde, certains, à l'image de Fermes d'Avenir, prêchent pour des alternatives crédibles, « une transition à contre-courant de la course à la rentabilité ».

L’agriculture circulaire

Depuis sa création en 2013, l'association devenue filiale du Groupe SOS expérimente un peu partout en France de nouvelles manières de produire, non pas plus, mais différemment « de manière à faire face aux changements climatiques, aux chocs des prix... » Permaculture, agro-écologie, mutualisation des ressources, circuits courts : « Nous pouvons appliquer les principes de l'économie circulaire aux exploitations agricoles », explique Bertrand Noiret, « Fermes d'Avenir n'a pas réinventé la roue, mais s'inspire de différents modèles agronomes existants, sans dogmatisme. Nous sommes un catalyseur. »

40 hectares en culture

A Brétigny-sur-Orge, à 20 km au sud de Paris, la Communauté d’Agglomération de Cœur d’Essonne a fait appel l'an dernier à l'association pour la requalification de 75 hectares sur le site de l'ancienne base aérienne 217, fermée en 2012... Comme la BA 128. Là-bas, le projet avance. En Moselle, tout commence. Metz Métropole et Fermes d'Avenir viennent de signer un protocole d'accord pour la création d'une Grande Ferme (c’est son nom) de 20 hectares, au cœur de l'agrobiopôle, une zone de 40 hectares au cœur du site, sacralisée pour des projets à vocation agricole et qui accueille déjà une coopérative apicole et un Espace Test de 5 hectares pour permettre à de jeunes maraîchers de se lancer.

Capter la valeur ajoutée

« Le plateau de Frescaty a vocation à devenir la vitrine de l'ensemble des actions menées en faveur de l'agriculture sur le territoire et à répondre aux différents enjeux de l'alimentation », souligne la collectivité qui souhaite « la mise en place d'activités agricoles biologiques diversifiées ». Les deux approches se rejoignent. Etudes de faisabilité, récolte des candidatures et installation des agriculteurs, aménagement du site : la mission de Fermes d'Avenir consiste « à mettre en place des exploitations viables et pérennes », avant de s'effacer petit à petit.

 

A Metz, l'organisme table sur une ferme en polyculture-élevage, « en dehors des circuits de collectes ayant des échelles industrielles ». Une Grande Ferme, de taille plutôt modeste en comparaison avec la norme actuelle. En Lorraine, plus de 30% exploitations dépassaient les 100 hectares en 2010. « Plus la surface est petite, plus il nous faut en capter la valeur ajoutée. » Ainsi le paysan devra sans doute être boulanger ou fromager, commerçant. Transformation sur place, outils collectifs... Le pragmatisme est dans le pré et « le champ des possibles est ouvert », tout vert.



Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Cinéblog
Cinéblog
Tout foot !
Tout foot !
Les éditos
Les éditos
Elle dévore !
Elle dévore !

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales