Littérature

La critique d'Anny Marzolin
"Charivari" de John Yeoman et Quentin Blake chez Little Urban

Par Anny MARZOLIN • • 13/06/2018 à 10h15

Commentaire Envoyer Imprimer

La journée commence bien pour le jeune héros de l’histoire : « Un beau matin, Charivari se réveilla tôt. Il était heureux car il allait se rendre chez son grand-père et sa grand-mère ».

Il s’y rend avec un tel enthousiasme qu’il se met à danser. Le chemin est compliqué ; il doit, entre autres, traverser le pré, escalader la clôture, contourner le verger, franchir le gué, dépasser le moulin, toute une liste de repères que le jeune lecteur retrouve au fur et à mesure. Tandis que Charivari progresse sur sa route, il rencontre toutes sortes de gens fatigués ou découragés qu’il va entraîner dans une joyeuse farandole. C’est ainsi que se joignent à lui « un fermier au cochon ronchon, un rétameur surchargé, un pêcheur au tonneau d’anguilles … » en une troupe éclectique, bien épinglée par la verve humoristique de Quentin Blake.

 

Le titre français du livre serait presque péjoratif tant ce pétulant cortège est plein d’allégresse.
Les grands-parents de Charivari ne seront pas en reste lorsque débarquent chez eux les guirlandes de chaussettes, casseroles brinquebalantes, cochons, dindons et autre singe farceur.
Un album savoureux et plein de  joie de vivre !

 



Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Pierre Tarib\'log
Pierre Tarib'log
Tout foot !
Tout foot !
Les éditos
Les éditos
Livres d\'enfants
Livres d'enfants

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales
espace_abonnes_2.png