Sport

Club de foot
Jacques Rousselot cède l'ASNL

Par Arnaud DEMMERLé • Journaliste de La Semaine • 17/05/2018 à 18h00

Commentaire Envoyer Imprimer

La fumée blanche était attendue, elle est sortie un peu plus tôt que prévu ce mardi 15 mai. Jacques Rousselot quitte la présidence de l’ASNL après 24 ans de bons et loyaux services. Il a vendu à un fonds d’investissement américain. Un tournant important dans l’histoire du club nancéien.

Ce n’est pas une page qui se tourne, mais un livre retraçant trois décennies qui se referme. D’abord principal sponsor avec son centre Leclerc de Vandœuvre-lès-Nancy, puis président depuis 1994, Jacques Rousselot était l’ASNL et l’ASNL était Jacques Rousselot. Usé par une saison éreintante qui l’a vu frôler la mort à cause de problèmes cardiaques, écœuré depuis sa défaite de mars 2017 à l’élection de la présidence de la FFF par un milieu qui ne tourne plus vraiment rond, Jacques Rousselot a décidé de passer la main. Une décision pas vraiment surprenante quand on se souvient de la vraie fausse vente à un consortium chinois la saison passée en Ligue 1.

 

JR cherchait un repreneur depuis deux ans au minimum et a rencontré la bagatelle de 14 acheteurs potentiels ces derniers mois. Cet affectif, sensible à la rectitude morale, a attendu que son bébé soit sauvé d’une noyade fatale en National pour s’en séparer pour de bon et l’officialiser. Il s’apprête à vendre ses parts estimés à plus de 70% à un fonds d’investissement américain avec une société anglaise. Une reprise qui sera prochainement proposée pour validation à la DNCG, le gendarme financier du football financier.

 

Jacques Rousselot a obtenu les garanties qu’il souhaitait avant de lâcher prise. Financièrement, celui qui n'a jamais hésité à mettre son argent au pot s’y retrouve, récupérant, selon nos informations, une somme légèrement inférieure à 9 millions d’euros. Il a également reçu l’assurance que les nouveaux investisseurs allaient opéré un changement dans la continuité et surtout un développement important autour de Marcel-Picot, notamment sur le plan immobilier. Le futur ex-président restera administrateur de l’ASNL. Une fonction honorifique pour un homme qui aura remporté une Coupe de la Ligue (2006), réussi trois montées parmi l’élite (1998, 2005 et 2016) et fini à la 4e place de Ligue 1 en 2008.

 

A 68 ans, il s'apprête à se jeter dans une nouvelle vie et probablement à se tourner vers de nouveaux défis. Pour l’ensemble de son œuvre, JR mérite un grand et simple MERCI.
 

 



1 réaction

Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

Par Marc
 • Employé
18/05/2018 • 10:11

Merci à lui, une coupe de la ligue en 2006, plusieurs belles campagnes européennes, une belle quatrième place en championnat en 2008. Son bilan est positif, il sera compliqué pour le club de retrouver ses lustres d'antan dans un football qui devient de plus en plus dicter par les règles de l'argent. Il faudra miser sur le centre de formation. 

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Livres d\'enfants
Livres d'enfants
Elle dévore !
Elle dévore !
Cinéblog
Cinéblog
Les éditos
Les éditos

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales