Metz

L'édito de Jean-Pierre Jager
Consultations

Par Jean-Pierre JAGER • Journaliste de La Semaine • 17/05/2018 à 10h15

Commentaire Envoyer Imprimer

Dans consultation il y a... sultation, vous l'avez tous remarqué. Le reste, c'est ce pourquoi on nous prend ! Que ce soit à Air France il y a quelques jours ou actuellement à la SNCF, la constante des consultations consiste (ça en fait trois, je m'arrête) dans un cas à demander au personnel s'il souhaiterait être payé plus et dans l'autre s'il veut être dérangé ou pas par une réforme. La seule chose vraiment amusante ou surprenante là-dedans, c'est que la première ait été proposée par un dirigeant en mettant son siège (éjectable par nature) en jeu.

Pas d'imprudences folles de ce type-là chez les copains de la CGT du rail. La réponse à la question «  êtes vous favorable à la réforme » doit être formulée par une petite croix apposée en public et sous le regard du piquet de grève dans une des petites cases. Le bulletin passera ensuite dans des urnes qui vont être stockées pendant une huitaine de jours sans plus de garanties que cela. Entre-temps, les pétards sur les rails ont fait leur apparition. La phase révolutionnaire sans doute et toujours pour la défense du service public bien entendu.

 

Même la Vie du Rail, troisième voix du rail à côté de la direction et des syndicats,  souvent libre et pertinente sur  l'actualité ferroviaire semblait avoir perdu son recul depuis quelques semaines, analysant de manière un peu caricaturale et effrayée les composantes du conflit. La dernière livrée retrouve un peu de souffle en allant vraiment constater comment cela se passe ailleurs et notamment sur les fameuses petites lignes et pour les salaires des cheminots en Allemagne. Résultat des conventions plus subtiles entre certains exploitants privés et les collectivités et du coup des tronçons  retrouvent le punch dans une autre configuration que le modèle standard, à mi-chemin souvent entre trams et trains dans les périphéries. Avec, dans le cas présenté, une fréquentation multipliée par trois en dix ans.

 

Toujours dans les transports mais côté route cette fois en Moselle, c'est la société civile qui se mobilise une nouvelle fois pour que l'A 31 bis sorte enfin de sa torpeur. Oh gentiment, sous forme de consultation-approbation  des membres de certaines associations économiques, consulaires  ou patronales et sans vexer personne. Il faudra bien y arriver un jour mais en attendant le spectacle de l'A 31 actuelle à l'entrée et dans la traversée de Metz en venant de Thionville  fait de plus en plus penser à l'Allemagne de l'Est d'antan. Dalles de béton pour la chaussée en moins. Des herbes folles qui poussent un peu partout, des cônes plus ou moins abandonnés ou pour signaler un danger bien difficile à décripter, le passage devant l'ancien bâtiment de la DDE transformé en squatt avec vue sur le radar.... et je ne vous parle pas des lampadaires raides comme des cierges de Pâques éteints.

 

Si vous la prenez dans l'autre sens en venant de Nancy comment ne pas être impressionné aussi par le sentiment d'impuissance collective que traduit encore  la présence d'une bande de 10 mètres de pelouse entre les deux voies, le pied de nez que constituent les  ponts déjà  calibrés pour une deux fois trois voies et le constat qu'on n'a pas été fichu de faire avancer le dossier depuis les 30 ans que dure la saturation dans ce secteur là aussi.  Même s'il n'a rien à voir en intensité avec le tronçon proche du Luxembourg son traitement aurait fait paraître plus incongru encore le fait de ne pas mettre tout cet axe européen à trois voies dans la partie nord.  Là pas de problèmes de tracé ou de péage.

 

Peut-être faudra-t-il attendre une consultation la aussi : je propose une question qui contribue vraiment à éclaire le sujet : préférez-vous qu'on vous prenne pour des vessies ou des lanternes ?
 



Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Elle dévore !
Elle dévore !
Tout foot !
Tout foot !
Les éditos
Les éditos
Livres d\'enfants
Livres d'enfants

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales