Metz

Nouvelle exposition
Centre Pompidou-Metz : l’art d’aimer

Par Aurélia SALINAS • Journaliste de La Semaine • 08/05/2018 à 09h00

Commentaire Envoyer Imprimer

Aussi vaste et aussi dense que Chef d’œuvres. Avec Couples modernes, le centre Pompidou frappe un grand coup de cœur et de foudre. Sur l’espace de deux galeries, cette exposition nous plonge dans l’intimité créative de quarante couples, certains très connus, d’autres beaucoup moins. Un voyage dans l’histoire de l’art guidé par des rencontres et des vies extraordinaires. 

Il y a eu Chef d'œuvres qui avait lancé le centre Pompidou, il y a aujourd'hui Couples modernes. Emma Lavigne place ces deux expositions sur le même niveau. Aussi emblématique l'une que l'autre, aussi dense surtout. L'histoire artistique de ces quarante couples se déploie sur deux galeries. Il ne suffira pas d'une, deux ou trois visites pour en saisir toutes les subtilités, tous les récits. Il faudra y revenir durant le printemps et l'été pour mieux connaître ces vies. Car c'est bien une entrée dans l'intimité de ces couples, par le prisme de l'art, que propose cette exposition.

 

Elle aura nécessité quatre ans de travail, 27 conteneurs qui proviennent du monde entier, pour amener les œuvres de Venise, New York ou Moscou. A l'origine, il y a donc le couple, thème universel par excellence. Des couples unis par l'amour tout court et celui de l'art. Dans l'union qu'il forme, chacun des deux est un artiste. Pas de muse à l'horizon. Ils sont deux, un homme et une femme, deux femmes, ou trois, ou quatre ou cinq. Rien n'est figé quand il s'agit de créer et d'aimer. De leur rencontre naît une étincelle qui débouche sur une œuvre nouvelle.

 

C'est l'idée principale de cette exposition : comment l'autre agit sur notre univers, notre imaginaire, notre travail, comment deux êtres ensemble pensent différemment que lorsqu'ils sont seuls, comment leur rencontre a influencé l'histoire de l'art. Emma Lavigne utilise un mot pour résumer tout ça : « Porosité »
Ils sont donc quarante, vingt par galerie. C'est par eux que le récit se fait. « Nous n'avons pas voulu les enfermer dans les grandes périodes de l'histoire de l'art », explique Emma Lavigne. Ils sont libres. Les uns connaissent les autres, se fréquentent, se retrouvent. Comme dans la vie, rien n'est simple ni définitif. Alors bien sûr, on s'intéresse aux histoires de cœur. Mais ce n'est pas le but. Ce qui compte, c'est à quoi elles donnent naissance.

 

Chaque découverte d'un couple est comme la porte d'une maison que l'on pousse. On rentre chez eux dans leur intimité, leur créativité. On voyage aussi dans tous les coins du monde où ces couples ont choisi d'écrire leur récit, dans le temps, à des périodes de l'histoire qui ont influencé voire conditionné leur destin.

Dans la maison

Par exemple, nous voici dans la maison E1027 imaginée par Eileen Gray et Jean Badovici à Roquebrune. « Etre moderne, c'est inventer de nouveaux espaces à habiter », lance Emma Lavigne. Dans ce couple tenu secret, lui permet à elle de passer de l'art décoratif à l'art total. Cette maison dont la vue d'une des baies vitrées a été reproduite à l'identique au centre Pompidou est le symbole de leur amour. Jean Badovici aura de nombreuses conquêtes qu'il amènera dans cette maison, mais le lien qui l'unit à Eileen Gray restera toujours très fort.

 

Tout au long de l’exposition, il y a les photos de l'un, de l'autre, des deux (celle d'Anni et Josef Albers est particulièrement tendre voir photo de une) les œuvres individuelles ou partagées, des sculptures, des peintures, des partitions, du mobilier, des tissus, des bijoux, tout l'éventail que peut offrir l'histoire de l'art. Il y a le talent de l'un qui se met au service de l'autre, celui qui choisit l'ombre pour que l'être aimé soit dans la lumière, celui qui s'oublie, se sacrifie. Il y a les phrases qui se sont dites, tellement belles ou tellement dures. Il y a les traces qu'ils ont laissées et ces chemins multiples que l'on se plaît à arpenter.

« Nous irons jusqu’au soleil »

Il y a les belles et grandes histoires d'amour comme celle qui lie Jean Arp et Sophie Taueber-Arp, à qui l'on doit les Salons de l'Aubette à Strasbourg dont une reproduction est présente dans l'exposition. Sophie meurt asphyxiée par les gaz d'un poêle. Jean refera ensuite des créations à partir de celles de sa compagne.  Ou encore celle de Robert et Sonia Delaunay. Elle a écrit une autobiographie très joliment baptisée « Nous irons jusqu'au soleil ». « Leur amour est tellement fort qu'ils pensent pouvoir aller jusqu'au firmament de l'art », explique Emma Lavigne.

 

Le terme de moderne est aussi important que celui de couple. « Etre moderne, c'est inventer une nouvelle forme de couple. » Le bloomsbury Group en est l'incarnation. Nous sommes en Angleterre au début du XXe siècle. Vanessa Bell est mariée à Clive. Elle a deux amants Robert Fry et Duncan Grant, lui-même amant de David Garnett. Tous s'installent dans un cottage du Sussex baptisé Charlston house où ils laissent libre cours à leur union et à leur création. Ils ont joué un rôle considérable dans la libéralisation des mœurs.

 

On s'arrête aussi sur Claude Cahun et Marcel Moore, deux femmes qui ont choisi pour noms d'artiste des noms d'hommes. Deux photographes qui se sont servies de leur art pour entrer en résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Condamnées à mort, elles ont survécu et sont aujourd'hui enterrées ensemble. Impossible de raconter tous les portraits de couples. A vous d'aller les rencontrer. Le centre Pompidou vous offre la possibilité de passer une saison à leurs côtés.

 



Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Livres d\'enfants
Livres d'enfants
Tout foot !
Tout foot !
Elle dévore !
Elle dévore !
Pierre Tarib\'log
Pierre Tarib'log

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales