Nancy

On a testé pour vous...
L’Institut à Nancy : validé mais peut mieux faire

Par Baptiste ZAMARON • auteur • 01/05/2018 à 12h10

Commentaire Envoyer Imprimer

Bruno Ballureau a quitté depuis quelques jours son établissement. Nouvelle équipe, nouvelle carte, rafraîchissement des lieux, bref du changement mais le bon goût et la qualité des produits sont restés. La Semaine a testé le renouveau de ce bastion de la Ville Vieille.

Un mardi midi ensoleillé, quoi de mieux pour les urbains que nous sommes qu’une terrasse pour déjeuner entre deux rendez-vous. Direction la Ville Vieille avec pour décor la porte de la Craffe. En salle, un coup de frais et grand nettoyage ont redonné le charme des boiseries et de l’univers de cette brasserie pas comme les autres. Côté carte du grand changement. Pour le midi, une formule plat du jour accompagné de son café gourmand et sa demi-bouteille d’eau minérale à 18,50 € ou deux autres menus entrée plat dessert (26,50 €) auxquels il faut ajouter pour l’un deux verres de vin une demi-bouteille d’eau minérale et un café (39 €). Les offres sont multiples, mais dommage que les plats ne suivent pas. On s’explique.

 

Arrivés à 12h30 en terrasse, une petite dizaine d’autres clients, nous avons le choix entre deux salades agrémentées mais légères ou un séduisant filet de lotte avec son écrasé de pommes de terre. Nous choisissons le poisson. Réponse de la serveuse : « Y’en a plus ! »  Ce plat qui donne envie reste pourtant inscrit à l’ardoise durant près de 2 h à nos tables. Résultat : il y a eu de nombreux déçus jusqu'à la fin du service espérant ce poisson, malheureusement aux abonnés absents.

Une carte plus légère

Nous nous replongeons dans la carte. Au choix dans les plats : 3 pièces de bœuf ou du poulet fermier aux morilles. Nous optons pour la volaille à 17 €. Servies dans une jolie cocotte en fonte et parsemées de généreuses morilles et légumes fondants, les deux pièces de poulet sont tendres et de qualité supérieure.

 

La carte des vins est assez bien fournie et laisse un vaste choix aussi dans les contenances, ce qui est appréciable. Nous nous laissons tenter par un verre de viré-clessé 2016 à 5,50 €. Le service patauge un peu, nos clients voisins s’impatientent de ne pas avoir eu la carte 20 minutes après leur arrivée mais tout finit par rentrer dans l’ordre. Place au sucré avec 5 desserts à la carte dont une crème brûlée à la bergamote, un soufflé au chocolat Guanaja, ou une tarte sablée et son flan parisien à la vanille qui a notre faveur. La simplicité et le goût sont au rendez-vous pour cette part à 6,50 €. Ce qui n’était pas le cas pour nos voisins fortement déçus de la mini-crème brûlée et mini-verrine de framboise qui composaient en tout et pour tout le café gourmand.

 

Côté addition, la note s'élève à  29 € faute de plat du jour ! La carte a subi une cure d'amaigrissement mais la qualité, les saveurs, l’ambiance de l’endroit persistent, c’est l'essentiel. Souhaitons à cette nouvelle équipe pourtant aguerrie, un rodage rapide pour que l’Institut reste notre Institut(ion) à tous !



Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Livres d\'enfants
Livres d'enfants
Cinéblog
Cinéblog
Les éditos
Les éditos
Elle dévore !
Elle dévore !

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales