Littérature

La critique d'Anny Marzolin
"Les petits biscornus" de Nathalie Minne, chez Casterman

Par Anny MARZOLIN • • 14/02/2018 à 09h05

Commentaire Envoyer Imprimer

Tête ronde moitié noire moitié blanche, deux petites cornes et un air mutin, ce sont les petits biscornus. Ils habitent la forêt, mais aiment se balancer dans les roseaux du bord de la mare. Lorsqu’ils ont joué et ri toute la journée, les étoiles ne suffisent pas à éclairer leur chemin de retour.

De grands et beaux tableaux les montrent sur le fond bleu-nuit des arbres peuplé des bestioles de la forêt. Nathalie Minne raconte et peint et, comme pour Le petit voleur de temps ou Mon amie la sirène, on la sent pleine de tendresse pour ses petits personnages.

 

Voilà qu’au détour d’un chemin, dans une semi-pénombre, les petits biscornus rencontrent une valise. « Une douce lumière argentée s’en échappe. Ils écoutent, sentent et touchent la chose. C’est silencieux, léger comme un ballon. » Ils la nomment Lune ; elle les amuse, fait briller les gouttes de rosée, puis part rejoindre les étoiles. Dorénavant, elle illuminera leurs nuits : « dans les arbres bleus, les petits biscornus peuvent dormir tranquilles ».

dès 4 ans


Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

pub_web_lasemaine_immoregion_1_3.jpg

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Elle dévore !
Elle dévore !
Les éditos
Les éditos
Pierre Tarib\'log
Pierre Tarib'log
Cinéblog
Cinéblog

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales
espace_abonnes_2.png