https://www.caisse-epargne.fr/lorraine-champagne-ardenne/particuliers/au-quotidien/produit-carte-crypto-dynamique

Economie

Startup
Gwenola Corbel-Elsener, l'écoute et la bienveillance au cœur de l'action

Par Céline LUTZ • Journaliste de La Semaine • 30/01/2018 à 08h05

Commentaire Envoyer Imprimer

Manager chez KPMG, Gwenola Corbel-Elsener, spécialisée dans la recherche de financements pour les entreprises, lance le premier réseau féminin pour les créatrices de start-up implantées sur la métropole. Un réseau où l'écoute et la bienveillance sont les maîtres-mots. A l'image de sa créatrice.

Elle a de l'instinct doublé d'une écoute et d'une bienveillance qui lui font humer les choses avant les autres. Elle a aussi une solide expérience et une ligne de conduite qui ne lui fait jamais renoncer à ses envies. Gwenola Corbel-Elsener a fait du monde de l'entreprise son terrain de jeu. Aujourd'hui manager chez KPMG Finance elle est consultante auprès de PME, de filiales de grands groupes et de start-up pour qui elle trouve les financements ad hoc.

 

Son moteur, l'envie et la passion qui l'ont guidée sur des chemins qu'elle s'est toujours choisi.
Née en région parisienne, elle grandit dans les Vosges. Une jolie tête bien faite la pousse à faire médecine mais c'est la science qui l'attire et plus particulièrement la biologie végétale. Chercheur au sein du laboratoire de l'Ensaia, elle décroche un financement du ministère de la Recherche et planche sur l'éco-physiologie végétale, plus spécifiquement sur la survie hivernale du trèfle blanc. Un sujet pointu qui l'emmène en Islande, en Suède et en Irlande. De quoi satisfaire son goût des voyages.

 

Lorsqu'elle quitte l'enseignement et la recherche c'est pour vivre une aventure professionnelle au sein de l'Anvar (devenu Oséo puis BPI). « J'avais envie de problématiques plus concrètes. Et de passer de la théorie à la pratique », dit-elle. Elle découvre le monde de l'entreprise. Elle accompagne les boîtes, petites et grandes, en devenir ou déjà bien établies sur le monde mouvant de l'innovation. Elle trouve les chemins de la compétitivité mais cerne vite les freins à ces avancées. « J'avais la sensation d'être loin du réacteur de l'entreprise. Plus dans l'observation que l'action », avoue-t-elle.

 

Lorsque KPMG la recrute en 2010 elle n'hésite pas une seconde et voit là l'occasion rêvée d'agir. Le financement, voilà bien le nerf de la guerre. Levées de fonds, dettes bancaires ou dispositifs publics n'ont plus de secret pour Gwenola Corbel-Elsener. Ici, le coup de poker ou le bluff n'ont pas leur place. Sa maîtrise fine de chaque dossier lui permet de faire mouche. Hyper exigeante, elle impose sa rigueur à ses interlocuteurs comme un passeport pour la réussite.

Leader chic

Elle a surtout dans son ADN le goût de l'autre. « Dans le métier de conseil, il faut d'abord savoir écouter », souligne Gwenola Corbel-Elsener. Ce leader-chic a su s'imposer dans un monde d'hommes, celui de l'entreprise et de la finance. De cette sensibilité particulière, elle tire les fils qui la mènent aujourd'hui à créer le tout premier réseau féminin à l'attention des start-upeuses. « Les femmes sont plus dans l'opérationnel. Elles sont plus sur des domaines relevant du service alors que les hommes développent surtout de la technologie pure. Et, concernant les levées de fonds, le ticket moyen est deux fois moins élevé que pour les hommes », constate-t-elle. Une récente étude de chercheurs américains montre que les questions posées aux femmes entrepreneuses par les investisseurs portent essentiellement sur leur gestion des risques alors qu'aux hommes, l'interrogation se porte sur le potentiel de leur entreprise.

Un réseau sur-mesure

Créer un réseau féminin n'est pas un combat d'arrière-garde. L'idée est née il y a quelques années. Alors que Gwenola Corbel-Elsener participe à une table ronde avec des dirigeants de start-up à Strasbourg, il n'y a qu'une créatrice présente au milieu des hommes. « J'ai senti que cette femme cherchait mon regard durant toute la réunion. Un besoin de lien, de faire équipe peut-être », se souvient-elle.

 

En créant Start'ing Elles, dont le premier rendez-vous a lieu le 25 janvier à 18 h à Nancy, Gwenola Corbel-Elsener invente le premier réseau féminin pour les start-upeuses implantées sur la métropole. « Je veux leur proposer un espace de rencontre où règne l'écoute et la bienveillance. Un réseau sans jugement, qui permet de libérer la parole, d'échanger sur les bonnes pratiques et de briser l'isolement de ces chefs d'entreprise. »

 

Avec son expertise en la matière, Gwenola Corbel-Elsener alimentera le réseau par ses compétences et son carnet d'adresses dans un esprit de confiance où la convivialité fera le liant. KPMG lui a laissé carte blanche. Déjà une dizaine de start-upeuses se sont inscrites au premier rendez-vous. Parmi elles les créatrices de Stibidik, celle de Nancy-Magazine mais aussi Le Placard, Myrissi ou encore Alérion. Gwenola Corbel-Elsner est de celles qui veulent faire bouger les lignes. Sa démarche est avant tout empathique. Et ça lui ressemble.

 



Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Pierre Tarib\'log
Pierre Tarib'log
Tout foot !
Tout foot !
Elle dévore !
Elle dévore !
Les éditos
Les éditos

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales
espace_abonnes_2.png