Thionville

Transports
Train, tram, funiculaire à Luxembourg : en voiture !

Par Justine DEMADE PELLORCE • Journaliste de la Semaine • 22/01/2018 à 07h00

Commentaire Envoyer Imprimer

Le 10 décembre dernier, le Luxembourg a dit bonjour à la mobilité, ou plus précisément “Good morning Mobilitéit”, le slogan qui accompagne cette petite révolution. Sous la neige, le premier tronçon du tramway était inauguré au Kirchberg. Idem pour la nouvelle gare ferroviaire Pfaffenthal-Kirchberg et le funiculaire qui relie l’ensemble. En attendant l’extension progressive jusqu’en 2021 du réseau, qui reliera le centre-ville à l’aéroport et même au-delà, nous sommes montés à bord du Ter, puis du train, puis du funiculaire, puis du tramway sans oublier de demander notre chemin et celui de nos voisins de transport. En voiture !

Pas simple de voir au-delà de la frontière depuis la lointaine gare de Metz ! Direction le Kirchberg, Luxembourg, et sa révolution mobile. Un trajet sans voiture si l’on excepte les deux convois de véhicules chargés sur des trains en gare de Thionville et de Bettembourg. Direction le bureau d’informations de la gare de Metz. Dommage, le jeune homme derrière le guichet n’est pas au courant qu’il y a une nouvelle gare et le funiculaire qui va avec ni un nouveau tramway. Il sait bien qu’une nouvelle gare a été inaugurée à Howald mais ne sait pas où elle se situe ni quelle destination elle dessert, de toutes façons « elle n’est pas encore dans la base » de la SNCF. Alors, serviable, il va chercher l’information sur internet, comme un lambda. Et ne trouve pas ses réponses, comme un lambda.

 

Côté dépliants, rien ne mentionne la Mobilitéit voisine, pas good morning du tout…* Et ce n’est pas la grappe de “médiateurs SNCF” en train de discuter sous Jean Moulin qui nous contredira : « Un tram à Luxembourg ? Aucune idée, désolés ! »

 

Le nouveau dépliant d’horaires de la ligne Metz-Luxembourg confirme un “nouvel arrêt à Howald” et à l’intérieur, une petite ligne indique “Nouvel arrêt avec funiculaire à Pfaffenthal - Kirchberg. Empruntez les trains de la ligne 10 en gare de Luxembourg.” Là-bas, on va tout de même chercher un peu d’infos auprès des humains, sait-on jamais. Impossible de louper le guichet d’information qui annonce ses velléités de mobilitéit. Là, une gentille dame ne saura pas plus nous renseigner sur le tram. On s’en est pourtant approchés, on a même passé la frontière ! La dame tend les horaires de la fameuse ligne 10 (Luxembourg-Troisvierges) dont le nouvel arrêt est le premier juste après la gare centrale : Pfaffenthal-Kirchberg. 4 euros contre un billet qui permet d’aller « toute la journée dans tous les transports et dans tout le pays ».

Monter, descendre...

Un vendredi 29 décembre à 10h44, on croise essentiellement des Luxembourgeois en balade et des touristes, par familles entières. Les frontaliers, s’ils ont pris ce train, ont été plus matinaux. On franchit le Grund à plusieurs reprises pour s’arrêter dans la toute nouvelle gare luxembourgeoise, inaugurée le 10 décembre, date de la mise en service de la première tranche du réseau multimodal de transports grand-ducal. Il suffit ensuite de suivre les panneaux affichant un funiculaire, exotique. Celui-ci monte et descend à vitesse grand v et toutes les minutes et quelques pour rallier le plateau du Kirchberg, au niveau de l’avenue Kennedy.  

 

Là commence la ligne de tramway, arrêt Pont Rouge (Rout bréck) et les 7 arrêts suivants dont le terminus temporaire Luxexpo. La Philharmonie et le Mudam, le Parlement européen, Coque, l’université, la Bibliothèque nationale, Auchan et enfin Luxexpo sont ainsi reliés par le nouveau tram de lumières.
Il faut voir les dossiers des sièges, tout de leds bleus parés. Frederico, 33 ans, travaille à Auchan (arrêt Alphonse Weicker) et vit à Strassen. Avant, il devait marcher une dizaine de minutes pour prendre le bus qui le conduisait à son travail. Avec le tram, il n’a plus à marcher : il emprunte un autre bus, juste en bas de chez lui, et termine en tramway, plus simple et plus rapide. Pour Irina qui vit en France et travaille en face d’Auchan, c’est une autre musique. Elle prend le tramway par obligation, parce que le bus qu’elle prenait depuis la gare de Luxembourg a changé d’itinéraire, alors elle doit multiplier les montées et descentes : train + train + funiculaire + tramway ou train + bus + tramway, tout ça lui prend bien un quart d’heure supplémentaire par trajet.

 

Comme elle, beaucoup d’usagers sont ainsi floués, a-t-elle cru comprendre, seuls ceux qui viennent en voiture bénéficient de la réduction du nombre de bus sur l’avenue Kennedy, nous dit-elle avant de sortir du tram en courant pour rallier son travail.

Presque bien !

D’autres empruntent le tram pour le loisir, à la pause méridienne alors qu’ils sont venus de loin pour travailler. Andy est un frontalier allemand, et vient donc chaque jour travailler au Kirchberg en voiture. Ce midi il est exceptionnellement monté dans le tram pour aller faire quelques courses : plus rapide que le bus ou la voiture, mais moins confortable. « Ils devraient mettre moins de lumière et plus de mousse dans les sièges », blague-t-il sérieusement. Comme lui, Josée vit à la frontière allemande et travaille au Kircheberg.

 

Comme lui, elle vient chaque jour en voiture. Souvent, elle se rend dans le centre-ville ou dans le quartier de la gare pour faire les magasins et ce midi, parce qu’elle avait le temps, elle a décidé d’essayer le nouveau transport. Elle a joué le jeu à fond, sans regarder les horaires. Dommage, elle arrive en gare de Pfaffenthal deux petites minutes après le départ du train vers Luxembourg-Ville : elle attendra 19 autres minutes dans les courants d’air, sans un petit aquarium pour s’abriter. Si elle était arrivée deux minutes plus tôt, le trajet aurait été « plus rapide, surtout quand il y a beaucoup de circulation ». Elle attend donc le train, et surtout la prolongation du tramway vers la ville certes, mais aussi de l’autre côté, vers le Findel d’où elle part régulièrement pour ses voyages d’affaires.


* Le slogan de toute cette révolution des transports luxembourgeois est “ Good morning Mobilitéit”


1 réaction

Réagir, Commenter, Répondre...

lire la charte des commentaires              Signaler un abus

Par Keulk
 • Train
23/01/2018 • 15:20

En pratique c'est encore un peu compliqué, mais il ne faut pas oublier que tout est transitoire jusqu'à au moins 2020-2021, quand arriveront d'une part le tram jusqu'au centre ville, les 2 nouveaux quais à la gare centrale et encore plus tard la nouvelle ligne Bettembourg-Luxembourg. Je ne suis pas un spécialiste du ferroviaire mais apparemment les 2 quais supplémentaires doivent améliorer les problèmes de train "en attente" à chaque fois à l'entrée de la gare centrale, et concernant la ligne Bettembourg-Luxembourg, l'actuelle est engorgée et empêcherait d'augmenter la cadence des trains Metz-Luxembourg.

Aujourd'hui le plus handicapant pour un trajet Metz/Thionville - Kirchberg, c'est le fait de devoir changer de train en gare centrale, ce n'est ni pratique ni efficace et très souvent pour quelques minutes de retard on perd un quart d'heure pour une correspondance loupée. Sans ça, le trajet serait vraiment bien, le trajet gare centrale - gare pont rouge, le funiculaire et le tram fonctionnent très bien et sont efficaces. Espérons que les directs Metz/Thionville - Pont rouge arrivent bientôt, c'était en tout cas annoncé au départ du projet "gare pont rouge"! 

 
 

Je m'inscris
à la newsletter
Jour de Semaine


 
En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir la lettre d'information quotidienne « Jour de Semaine »

pub_web_lasemaine_immoregion_1_3.jpg

Blognotez avec...

avec les journalistes, experts ou passionnés de La Semaine

Cinéblog
Cinéblog
Livres d\'enfants
Livres d'enfants
Tout foot !
Tout foot !
Elle dévore !
Elle dévore !

Identifiez-vous

espace-abonnes_3.png

newsletter-new.jpg
contact-new-2.jpg
pub-new-2.jpg

Annonces judiciaires et légales
espace_abonnes_2.png